Isolement Social Agonie de la Solitude.
 
 
Un petit article qui sort des habitudes, mais relativement important
Un article qui aborde un sujet évité, et qui parle des oubliés.
 
 
Parlons de ces personnes atteintes d’une maladie chronique, particulièrement les personnes qui subissent par-dessus  l’isolement social/familiale.
 
 
Une douloureuse descente en enfer supplémentaire.
 
Ces personnes qui, à l’annonce de la maladie, voient leurs amis disparaître , où la famille inexistante ne refait toujours pas surface. 
 
Amis, famille, se croyant à l’abris.
 
Ces personnes qui voient leur journée défilée dans l’attente d’un regard, d’une attention, d’un geste.
Ces personnes qui oublient l’existence de leur téléphone car elles savent qu’il ne sonnera pas.
Ces personnes qui sursautent si on frappe à leur porte, tellement cela ne se produit que rarement, pas d’inquiétude il ne s’agit que d’un démarcheur.
Ces personnes qui affrontent les hospitalisations , les réveils seules.
Ces personnes qui ne prononcent qu’un mot «  Bonjour » .
Ces personnes qui vous écoutent sans dire quoi que ce soit.
Ces personnes qui subissent les examens médicaux seules , personne à qui partager l’annonce.
Ces personnes qui ont toujours une place vide à côté d’elles.
Ces personnes qui subissent souvent le regard jugeur.
Ces personnes qui se battent seules.
Ces personnes qui pleurent , et que personne ne soulage.
Ces personnes qui aimeraient pouvoir se confier.
 
Et pour finir, ces personnes qui ne répondent plus à un « comment ça va ? » quand elle savent pertinemment qu’une réponse n’est pas attendue. 
Quand elles se sont confrontées à un je m’en foutisme si elles osaient répondre « mal ». A des murs. A des oreilles sourdes et des bouches muettes.
 
Longue et douloureuse descente en enfer qu’est la solitude.
 
Souvent, l’isolement social face à la maladie ne résulte pas que d’un seul problème particulier, mais de la conséquence d’une sommes d‘évènements. L’annonce de la maladie, le rejet, la déception, l’abandon, le jugement, l’incompréhension entres autres. 
 
La dépression mène à l’isolement comme l’isolement mène à la dépression.
 
Cf mon précédent article au sujet de la dépression
 
Ces personnes qui rêveraient de mettre fin à leurs souffrances, qu’elles soient physiques, psychologiques.
Ces personnes qui comptent les jours, les mois, les années.
Ces personnes…qu’on enferme dans la solitude.
Ces personnes qui finissent par se détester.
 
Il est bon de rappeler ici, que ce monde est égoïste, que les personnes isolées, que ce soit face à la maladie ou autres, n’attendent qu’un geste, qu’un mot.
 
Bon à rappeler. Un article qui doit faire réfléchir.
 
Ces personnes…