"Les personnes qui nous entourent, pensent que tout va bien car c'est
une maladie qui ne se voit pas."
 
"J'ai eu les jambes coupées et le cœur en milles morceaux 
quand on m'a dit que peut-être je ne porterai jamais la vie"
 
"Toujours cette douleur permanente
  qui me ronge moralement et physiquement."
               
"Autour de toi les gens te disent de faire attention parce que tu prends du poids
et ils ne se doutent même pas de ce que tu as
et que tout ça est à cause des médicaments que l'on te donne"
 
"Qu'est ce qu'on va faire de vous ?
Des années après, cette phrase me reste sur le cœur"       
 
"Vous avez une endo profonde sévère stade 4,
on ne peut pas faire grand chose pour vous, bon courage."
 
"J'aurai préféré vous annoncer que vous ayez un cancer du col,
au moins ça se soigne!" 
 
"Tant que je n'aurai pas enfanter, je ne pourrais pas dire que j'ai gagné
 mon combat contre l'endométriose !!"
 
"Cette maladie, m'a fait tombée en dépression, 
je suis sous antidépresseurs et anxiolytique depuis plus de 3 ans"
 
"J'aimerai que l'on soit prise au sérieux !!"
 
"Je suis passée de "ouf! c'est rien une endo"
à maladie maîtrisée dans 6 mois vous n'y penserez plus ...
à la médecine ne peut rien pour vous en l'état actuel des choses :
ignorance,douleur,désespoir ,prise de conscience qu on doit s'aider soit même
et prier chaque jour pour une jolie journée"
 
"Le choc de ma vie a été après ma GEU je revenais d'intervention 
à moitié dans les vapes et l'infirmière m'a dit: "c'était votre premier enfant". 
J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps parce que je prenais conscience de la perte d'un fœtus"
 
"Je ne veux plus souffrir ! "
 
"Il m'est impossible de faire des projets car
je ne sais pas dans quel état je serais le lendemain"
 
"J'ai peur de perdre mon emploi à cause cette maladie"
 
"Le traitement a juste été atroce. Prise de poids, saut d'humeur, irritabilité! J'étais agressive et je petais les plombs. Je pensais que mon homme ne pourrait pas rester avec une folle hystérique comme je l'étais."
 
"J'ai vécu 6 mois d'enfer sous ménopause!"
 
"J'ai l'impression de servir de cobaye, je veux de l'aide !"
 
"Je ne savais pas que j'allais recidiver et à nouveau récidiver
et que cette maladie allait me détruire moralement et surtout physiquement."
 
" Le gynéco ne savait que faire de moi
et au lieu de m'orienter vers un spécialiste il m'a laissée."
 
"Mais ma petite dame, il faut voir une psy c'est dans votre tête!"
 
"3 ans à me dire que ça vient de moi,
que je deviens folle !"
 
"Pourquoi soulager d'un côté notre corps, si c'est pour provoquer des maux horribles de l'autre côté?"
 
" Les gynécos ne m'ont pas expliqué ce qu'était cette maladie et les conséquences à terme..
J'ai appris moi même grâce à internet, à des forums mais bien trop tard"
 
"Je me bats pour avancer j'apprends à vivre avec les douleurs
qui me pourrissent la vie et mon entourage..."
 
"mon corps est assez mutilé comme ça"
 

 

"Si les gynécos avaient pris le temps de m'expliquer cette maladie
et ces conséquences je n'en serais certainement pas là aujourd’hui"
 
"Qu'est ce qui va me tomber dessus encore aujourd hui?
Ils vont me croire? ils vont m'écouter?!"
 
"La peur, l'angoisse, la crainte....la peur d avoir son corps encore une fois touché, opéré
et quelles conséquences je vais garder cette fois ci?"
 
"A cause de cette maladie, je ne peux plus travailler,je suis dans une situation délicate"
 
"Ma famille et mes amis m'ont tournés le dos, à cause d'elle!"
 

"Je ne suis plus une femme " 

"Quand mon gygy m’a confirmé que j’avais bien de l’endo, je me suis dit que finalement on allait pouvoir faire quelque chose pour me soigner, vu que maintenant on savait ce que j’avais. J’avais bien tord…"

"La convalescence a été un calvaire"

"Quand ma 2ème gynéco en 2 ans m’a dit que ma seule chance d’être mére était la FIV,

je me suis sentie comme amputée, incomprise et vraiment fatiguée de tout ça."

"J’en suis à espérer encore, tout en essayant de ne pas faire grimper mes espoirs trop haut."